FNI Réunion Au coeur de l'actualité libérale.

FNI Réunion Au coeur de l'actualité libérale.

  Facebook FNI Réunion   logo hd  INTERNET fni 974.jpeg   FNI: Le site national
                                                                                                             

Bienvenue sur le Blog FNI Réunion

E-mail: bureau.fni974@gmail.com 

 

 

traffic-sign-38589_960_720.png

 

ATTENTION ARNAQUE !

 

  
Et ça continue !
 
2 Personnes se faisant passer pour des agents de la CARPIMKO sollicitent les IDEL. Elles demandent des informations sur vos cotisations et autres contrats. 
 
Après appel à la CARPIMKO, ces personnes ne sont absolument pas affiliées à l'institution.
 
En réalité, elles appartiennent à une agence de courtier sur Paris et commercialisent des produits Luxembourgeois.
Leurs noms et numéros sont connus de votre syndicat. 
 
Mme Be...au  06 62 ... et Mr Ka... 01 41 ...
 
 Certains d'entre nous se sont vus contraints de signer des contrats.
 
 

Un infirmier libéral à la tête de la commission scientifique du DPC des professions paramédicales

Daniel-GUILLERM.jpg

 

 

Daniel Guillerm, vice-président de la FNI, a élu le 7 novembre dernier au premier tour et à la majorité absolue à la tête de la Commission scientifique indépendante en charge du Développement professionnel continue (DPC) des professions paramédicales, sur mandat du Collège infirmier français. Cet infirmier libéral sera le pilote de la CSI pendant les trois prochaines années. Cette élection de Daniel Guillerm est une vraie reconnaissance du travail qu’il a déjà réalisé pendant 5 ans lorsqu’il occupait les plus hautes fonctions au sein de l’ancienne commission placée sous la tutelle du haut conseil des professions paramédicales.

 

Suite

 « Le langage des chiffres a ceci de commun avec celui des fleurs, on leur fait dire ce qu'on veut ». Remarquable fleuriste, l’Ordre des pharmaciens a composé un bouquet de chiffres dans ses Cahiers  publiés en juillet 2016 pour convaincre nos députés d’autoriser à titre expérimental (pour 3 ans) les pharmaciens à administrer le vaccin contre la grippe. Plus sensibles aux fleurs qu’aux chiffres, les députés ont adopté cette mesure en première lecture du PLLFSS 2017….et pourtant ! 

 

Seulement 46,1 % de la population couverte contre la grippe lors de la saison 2014-2015 annonçait l’Ordre des pharmaciens dans sa communication (page 5) alors que l’objectif fixé par l’OMS était d’au moins75%.

http://www.ordre.pharmacien.fr/content/download/278092/1458518/version/2/file/CTOP009_Les+pharmaciens+et+la+vaccination.pdf

 

Cela sous-entend que 53,90 % des assurés sociaux qui ont reçu le "bon bleu" de l’assurance maladie n'ont pas été vaccinés, n'est-ce pas ? Au passage, si on fait un petit raccourci, ce n’est pas très cool pour les infirmières libérales et les médecins qui n’auraient pas vraiment fait leur boulot. Par ailleurs, la population cible aurait-elle utilisé les "bons bleus" reçus par leur Caisse pour la litière du chat ?

Et bien figurez-vous que les députés n’ont pas vu le lièvre caché dans le bouquet. Ben oui, l'OMS* ne parle pas uniquement des patients qui, en France, reçoivent "le bon bleu" (+ de 65ans, personnes souffrant d’affections chroniques : diabétiques...). Elle y ajoute aussi...les nourrissons !

 

Alors effectivement, à ce compte-là on explose les statistiques ! D'ailleurs, entre nous, dans quel pays on vaccine les nourrissons contre la grippe de manière habituelle ?

Souhaitons ensemble bon courage aux pharmaciens pour essayer de convaincre les parents de vacciner contre la grippe les enfants de moins de deux ans (sans bon gratuit, et sans ordonnance...). Il leur faudra prévoir de bons avocats et une bonne assurance, car à chaque fois que le petit aura la moindre rougeur, ça sera "à cause du pharmacien qui l'a vacciné quand il était petit"...

La vérité, ce ne sont pas les nourrissons qui intéressent les pharmaciens, mais bien la même population que celle que nous voyons tous les jours "les bons bleus"!

Mesdames, Messieurs les députés, renseignez-vous sur le nombre de vaccins antigrippe délivrés par les pharmaciens et le nombre de "bons bleus" envoyés par les Caisses : c'est à quelques pour-cent près la même chose, donc, les infirmières, les médecins et leurs patients suivent tout à fait les recommandations. IL est encore temps, renvoyez donc « les fleurs, les feuilles et les branches » et le cœur des infirmières ne battra plus que pour vous !

Qui a dit enfumage ?   

 

Philippe Tisserand

Président de la FNI

 

 

 

Après les vaccins, les pharmaciens s’intéressent aux injections d’insuline!

PHARMACIE-DISCOUNT.jpg

 

 

Dans notre précédent article, nous vous avons expliqué comment l’Ordre des pharmaciens a enfumé les députés pour faire passer en douce l’autorisation des vaccins antigrippe en pharmacie.
Aujourd’hui, nous découvrons avec effarement que l’une des « 10 propositions pour la Pharma » demande que les pharmaciens soient autorisés à apprendre au patient à administrer les injections d’insuline !

Bien évidemment, nous sommes favorables à l’éducation thérapeutique, mais pas au détriment des infirmiers libéraux dont c’est l’une des compétences premières !

Voici ce que la proposition numéro 8 précise :

« Apprendre à un patient comment administrer son traitement
Le pharmacien doit être autorisé à apprendre au patient à administrer seul et correctement le traitement, comme par exemple l’injection d’une insuline à un patient diabétique.
Ce nouvel acte doit être intégré aux études des futurs pharmaciens. Une formation obligatoire sera nécessaire pour les pharmaciens en activité souhaitant proposer ce nouveau service.

 

 Signature du partenariat entre la fni réunion et ag2r la mondiale.

 

 

  

Derners articles

 

Remplacement / Cessions

 

 

 

35263 Visiteurs

linkedIn.pnglogo-twitter-gif.gif